Archives des étiquettes : amour

Je ne le souhaite à personne.

N’est-ce pas là l’une des plus cruelles punitions dont la vie peut nous accabler? Regarder au fond des yeux et des mots de l’autre et comprendre qu’on ne compte plus, que notre chagrin n’est plus qu’une source de contrariétés, nos joies plus que des faits divers… Que nous, qui avons été au centre de tout, ne sommes plus qu’une pièce

Lire la suite

Votre cadeau de la St-Valentin à télécharger

Je vous épargne la description détaillée du galbe de ses fesses, de ses cuisses dans son petit short. Je vous avoue seulement avoir souvent prié pour qu’un insecte bienveillant s’y glisse et le force à révéler les douceurs qu’il semblait y dissimuler. Mais je n’étais pas le genre de chrétienne à qui le Ciel répondait.

Lire la suite

Un de ces amours qui sauvent…

Il est de ces mots que je ne puis lire sans les partager. Et cette plongée dans le coeur de ces jeunes gens me fait rêver d’une existence où l’amour se vit avec le coeur, avec l’âme, au-dessus de toute rationnalisation. La raison tue l’amour. Le vrai, celui qui sauve d’une vie qui donne envie de s’égorger soi-même! Mais existe-t-il

Lire la suite

Le papillon chantant

Emprunter les ailes d’un papillon, m’envoler vers toi… Planer au dessus des incertitudes, de la raison même… Butiner des fleurs, t’en apporter la douceur… Voler le chant d’un oiseau pour te bercer… 🦋 Danser de bonheur, sauter de joie, sous la pluie, Dans la rivière, ou dans une flaque qu’importe… Laisser l’arc-en-ciel de mon coeur exploser Et colorer les murs

Lire la suite

Le chemin vers le bonheur

Quand, confus, tu erres dans ta ville En quête d’un indice, d’une réponse, Quand, perdu, tu cherches le chemin vers ton coeur, Vers la paix, la sérénité, vers ton avenir… ❤ Quand, malheureuse et tourmentée, Ton âme est envahie d’effroi et d’angoisses, Quand, en toi, se déverse un torrent de larmes Qui te fracasse et t’emporte vers le désespoir… ❤

Lire la suite

Partir pour mieux t’aimer…

M’immoler, c’est suspendre le présentPour l’offrir à notre rêve de bonheur à venir.Agoniser, c’est me résoudre à me réveillerDe ce mirage d’amour tout en paillettes.Mourir, c’est contempler tous les matinsL’écorchante réalité d’une existence vide de ton sourire… Ô Vie, bourreau de mes jours, tourment de mes nuits,Jusques à quand raviras-tu à ma pauvre âme le repos ?Ô Mort, sois bienveillant,

Lire la suite