amour Écriture Gribouillages

Qui l’eût cru…?

... Une vieille âme ballottant dans un corps juste bon à réveiller des fantasmes d'adolescent....

Qui l’eût dit, qui l’eût cru  

Que toi et moi, un jour,  

On ne se dirait que des banalités ?  

Qui eût pu supposer  

Que tu ne voyais en moi rien de plus  

Que les autres avant toi…  

_________________

Juste un pauvre cœur naïf,  

En manque d’amour,  

En manque de tout  

Et prêt à tout  

Pour quelques mots doux…  

_________________

Une vieille âme ballottant  

Dans un corps juste bon à réveiller  

Des fantasmes d’adolescent. 

Qui l’eût cru de toi qui as pourtant 

Accepté de tant souffrir pour moi ? 

Toi qui as versé tant de larmes pour nous… 

_________________

Quel merveilleux comédien j’ai aimé, 

Je te le concède, tu peux en être fier,  

Mon chéri, tu as gagné tous les prix  

Car oui, tu l’es, mon amour, 

Meilleur acteur qu’amant ! 

Nina Jo

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :