Je ne le souhaite à personne.

N’est-ce pas là l’une des plus cruelles punitions dont la vie peut nous accabler? Regarder au fond des yeux et des mots de l’autre et comprendre qu’on ne compte plus, que notre chagrin n’est plus qu’une source de contrariétés, nos joies plus que des faits divers… Que nous, qui avons été au centre de tout, ne sommes plus qu’une pièce décorative comme toutes les autres dans la nouvelle vie qu’il se façonne. Encore s’il ne nous en chasse pas entièrement…

Regarder partir l’être aimé, celui dont on sait de tout notre être, avec tout notre sang-froid, qu’il est le bon, celui sans qui rien ne sera plus jamais pareil, le regarder s’éloigner sans raison, sans savoir comment le rattraper… Scellant ainsi la fin du bonheur de toute une vie.

Je ne le souhaite sincèrement à personne! Que le Ciel vous en préserve !

Photo_1557242523766

Tu célèbres déjà un avenir sans moi.

Je ris, je danse et vis encore

dans un passé où tu es roi.

2 commentaires »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.